Quelques Détails sur le WING CHUN

WING CHUNwing-chun-creatrice

 La légende veut que l’origine du Wing Chun se situe dans la Chine du XVIIIe siècle et qu’il ait été créé par une femme. Dans la Chine envahie par les Mandchous, le temple Shaolin, berceau de tous les Arts Martiaux constitue la dernière poche de résistance du pays. Des traîtres mandchous réussirent pourtant à s’immiscer dans le temple et, une fois initiés aux Arts Martiaux, exterminèrent les résistants. Une religieuse, Ng Mui, survivante du massacre, développe alors une méthode d’autodéfense plus efficace. Elle l’enseignera ensuite à une autre femme : Yim Wing Chun, mais cette technique restera gardée secrète par les chinois pendant des siècles.

 Le dernier Grand Maître du Wing Chun fut Yip Man, qui lui-même ne dispensa son art qu’au comp1_23_06_09_1_23_30

Le jeune Bruce Lee fut son élève dans les années 50, plus tard il fonda son propre style « le Jeet kune Do » dont les bases sont en partie empreintes du Wing chun. Conformément aux vœux du Maître Yip Man, cette discipline resta confidentielle jusqu’à Leung Ting, son fils spirituel, qui décida de la démocratiser dans les années. Depuis quelques années le Wing Chun s’est installé en France via l’Allemagne où cette discipline est pratiquée par plusieurs milliers de personnes depuis 25 ans. Le Wing Chun est accessible à tous et toutes, en effet celui-ci ne requiert aucune condition physique particulière. Comme beaucoup d’Arts Martiaux, le Wing Tsun s’attaque aux points vitaux de l’adversaire mais il s’embarrasse moins que les autres arts d’élégance et de gesticulations préliminaires. Les Trois grandes lignes du Wing Chun sont de :brucelee

 

  • Exploiter la moindre faille de l’agresseur.
  •  » Coller  » littéralement son agresseur.
  • Utiliser sa propre force contre lui s’il est supérieur physiquement

L’absence de règles exclut le Wing Chun des sports de combat et des compétitions. Certaines techniques de base peuvent être acquises en 6 mois (en s’entraînant 3 à 4 heures par semaine). L’apprentissage est fondé sur la maîtrise de soi. Comme tous les Arts Martiaux, le Wing Chun comporte plusieurs niveaux de compétence symbolisés par un sigle de différentes couleurs. La tenue se compose d‘un T-shirt blanc, d’un pantalon de jogging et d’une paire de chaussures de sport. A un plus haut niveau elle est complétée par des protections pour tibias et une coquille.

logobleu